9. L’ EXPOSITION PERMANENTE « LA VIE JUIVE Á BREISACH EN 1931 »

L’exposition permanente « La vie juive à Breisach en 1931 », à l’étage supérieur, marque
une nouvelle étape pour la Maison Bleue. Dans l’ancien appartement du dernier cantor
Michael Eisemann et de sa famille, ainsi que dans l’ancienne salle communautaire, les
visiteurs découvrent la vie quotidienne de la famille Eisemann et de la communauté juive
au printemps 1931, peu avant Pessa’h. Les descriptions des pièces (en allemand et en
anglais) fournissent des informations sur leur utilisation respective, tandis que quelques
objets clés provenant de notre petite collection donnent un aperçu de la vie religieuse
quotidienne des familles.

 

La joyeuse photo de famille de la famille Eisemann montrant le Cantor Michael et son
épouse Clara avec leurs deux fils Ralf et Ludwig ainsi que la gouvernante chrétienne
Franziska, constitue le fil conducteur de l’exposition. Des stations audio guident les
visiteurs à travers quatre pièces, la salle paroissiale (alsacienne : Kahlstub), le salon (gute
Stube), la chambre des enfants et la cuisine. De courtes séquences audio, disponibles en
allemand et en anglais, reflètent des récits de la vie quotidienne de la famille. Elles
concernent la vie scolaire des garçons, les recettes de cuisine, les préparatifs pour Pessa’h
ou encore la rédaction d’une oraison funèbre par le cantor Michael Eisemann. Les
scénarios des pièces radiophoniques ont été écrits à partir d’interviews et
d’enregistrements des survivants Ralph Eisemann et Hans-David Blum, ainsi que sur la
base de documents historiques et d’articles de journaux. Les courts dialogues illustrent
des situations quotidiennes exemplaires de l’année 1931 dans ce qui était alors la maison
paroissiale.

 

Heures d’ouverture : mercredi et dimanche
(sauf jours fériés) 14 – 17 heures.
Autres dates et visites guidées sur demande.

 

 

Mentions légales

 

Commissaires d’exposition
Christiane Walesch-Schneller, Gabriele Valeska Wilczek

 

Concept d’exposition
Constanze Schröder, Berlin

 

Assistantes de recherche
Paula Michalk

 

Pièces radiophoniques
Gabriele Valeska Wilczek

 

Stations audio
Daniel Dorsch et Mareike Trillhaas, Berlin

 

Graphiques
Dieter Weber, maison d’édition modo, Freiburg

 

Construction de l’exposition
Menuiserie Weismann, Breisach sur le Rhin

 

L’exposition a été soutenue par
la Landeszentrale für politische Bildung Baden-Württemberg (LpB) avec des fonds du
Land de Baden-Württemberg.

 

Horaires d’ouverture : mercredi et dimanche de 14 à 17 heures,
sauf les jours fériés.

Sur demande, autres possibilités d’ouverture et de visites guidées

 

 

 

 

SALLE PAROISSIALE – « KAHLSTUB » (Salle de la communauté en Alsacien)

Nous supposons que le conseil de la synagogue se réunissait dans cette pièce, ainsi que
le conseil d’administration de l’association du cimetière, fondée en 1929.
Le mur est fut transformé en salle de prière en mars 1939, après la destruction de la
synagogue lors des pogroms de novembre.
Depuis l’hiver 1930, des exposés, cours et autres événements éducatifs sont organisés
dans la salle des fêtes après le service du Shabbat et Michael Eisemann y donne des
cours de religion. Durant l’année scolaire 1931/32, il enseigne la langue hébraïque à 20
élèves et les prépare à leur Bar Mitzvah ou Bat Mitzvah.

 

Séquence audio: « Le Conseil de la Synagogue se réunit ».
Le cantor Michael Eisemann et le président de la synagogue Hermann Bähr discutent de
la vie de la communauté.
Michael Eisemann, Hermann Bähr, 03:03 min.

 

DOWNLOAD (anglais)

 

 

Séquence audio: « Un mission spéciale pour un bon élève » :
Pendant que le Cantor Eisemann attend ses élèves, il discute avec Hans David Blum
d’une mission dans le vieux cimetière.
Durée : 02:52

 

DOWNLOAD (anglais)

 

 

LA HERRENZIMMER – LE SALON

La Herrenzimmer abrite les archives de la paroisse et une bibliothèque. C’est ici que le
cantor prépare les services et écrit ses discours lors des mariages et des funérailles. Il
reçoit des visiteurs et donne des conseils ou réconforte les membres des familles en
deuil. Quand Michael Eisemann est au travail, les portes sont fermées à ses enfants. Elles
s’ouvrent dès que la famille se réunit pour célébrer le Shabbat ou d’autres fêtes. On
allume alors la cheminée et on accueille les invités.

 

Séquence audio: « Shabbat ! »
Clara Eisemann attend son mari et les garçons de retour du service de Shabbat. Elle
discute avec Franziska, la gouvernante, des tâches quotidiennes.
Clara Eisemann, Franziska, 01:40 min.

 

DOWNLOAD (anglais)

 

 

Séquence audio: « Le cantor au travail ».
Michael Eisemann se retire pour écrire un éloge funèbre et, avec sa femme Clara, se
souvient du défunt avec affection.
Clara et Michael Eisemann, 03:10 min.

 

DOWNLOAD (anglais)

 

 

 

 

LA CUISINE CASHER

Clara Eisemann et Franziska, la gouvernante, préparent ici la nourriture pour la famille. Le Shabbat, Franziska s’occupe seule du fourneau et effectue tous les travaux que les Juifs n’ont pas le droit de faire selon les règles de la Halacha, la loi juive.

Pour l’usage quotidien, il existe deux types de vaisselle et de couverts ; les produits laitiers ne doivent
pas entrer en contact avec la viande. Un autre ensemble de vaisselle n’est utilisé que pour la Pâque juive et est rangé dans une boîte au grenier.

On entend la cloche de la porte du jardin jusque dans la cuisine. Un coup d’œil par la fenêtre : des enfants apportent un poulet au chantre pour qu’il l’abatte d’après le rite juif d’abattage.

 

Séquence audio: « Quelle est la meilleure recette? Préparations pour Pessa’h »
Clara Eisemann discute du menu de la première journée de fête avec Franziska, la
gouvernante.
Clara Eisemann, Franziska, 02:40 min.

 

 

DOWNLOAD (anglais)

Séquence audio « Faire ses courses dans la Judengasse ».
Clara Eisemann et la gouvernante ont établi la liste des courses pour la fête de Pessa’h.
Où acheter des produits bon marché et de qualité ? À travers leurs récits, les habitants de
la Judengasse prennent vie.
Clara Eisemann, Franziska, 03:10 min.

 

DOWNLOAD (anglais)

 

 

LA CHAMBRE À COUCHER DES ENFANTS

Rolf et Ludwig partagent une chambre. Deux lits, une armoire, la petite pièce ne peut
accueillir d’autres meubles.

Ludwig va à la « Oberrealschule », le lycée d’aujourd’hui, Rolf doit se rendre sur la colline, le Münsterberg, car il fréquente le Theresianum, mené par les religieuses. Les garçons jouent dehors, dans le grand jardin, dans la rue et sur le terrain de foot.

Ils y retrouvent leurs amis de la Judengasse ainsi que d’autres camarades de classe. Le mercredi soir, les garçons s’entraînent au club de gymnastique. Soir après soir, Rolf et Ludwig ont beaucoup de choses à se raconter.

Séquence audio: « Secrets »
Rolf Eisemann et son ami Alfred parlent joyeusement d’une polissonnerie dans le quartier.
Le cantor les laisse assister à l’abattage d’un poulet. Rolf Eisemann, Alfred Weil, 01:40
min.

 

DOWNLOAD (anglais)

 

Séquence audio: « Temps libre »

Les garçons veulent faire de la luge sur l’Augustinerberg. En même temps, ils rêvent d’été et de baignades dans le Rhin.
Rolf, Ludwig et Clara Eisemann, 01:42 Min.

 

DOWNLOAD (anglais)
ARTIKEL TEILEN: